Le guide complet sur la pêche en stalking

La pêche en stalking est une méthode assez différente de l’approche traditionnelle statique que vous connaissez peut-être déjà. C’est une méthode un peu spéciale que je trouve particulièrement excitante. Au lieu de rester assis à attendre que les carpes se heurtent à votre hameçon.

La stalking (traque) consiste à se rapprocher des carpes en se déplaçant au bord de l’eau. En essayant de faire en sorte que les poissons se nourrissent dans les coins et recoins des bordures. En ajoutant le stalking à votre répertoire de pêche à la carpe. Vous obtiendrez un avantage supplémentaire. Ainsi qu’une meilleure compréhension de la façon dont ces bêtes rusées pensent.

Pourquoi pêche la carpe en stalking ?

La mise en œuvre d’une pêche en stalking. Ou du moins sa mise à disposition, est intéressante pour un certain nombre de raisons différentes.

Tout d’abord, peu de pêcheurs le font réellement. Cela signifie que si vous êtes le seul à trouver et à nourrir les poissons sur les bordures. Alors, les récompenses sont à vous et à vous seul. Les endroits inexploités que vous découvrez n’auront pratiquement aucune pression de pêche. Ce qui rendra les prises plus probables.

De plus, le simple fait d’être assez proche des poissons pour les observer et voir leurs réactions aux différents appâts et montages. Reste un excellent moyen d’améliorer votre compréhension des carpes dans cette eau particulière. Ainsi que de la façon dont elles se nourrissent dans différentes conditions. Ces informations vous seront utiles quelle que soit l’approche que vous utiliserez par la suite.

Si l’eau est suffisamment claire. La traque vous donne la possibilité d’identifier des poissons individuels. Qu’il s’agisse du plus gros poisson du coin. Ou d’un spécimen désirable de 20 livres. Cela peut être un avantage énorme. Car savoir exactement ce qui se nourrit dans votre zone, vous permettra d’adapter votre offre correctement.

Le stalking est une excellente technique si comme moi, vous êtes limité par le temps. Si vous n’avez qu’une seule journée au bord de l’eau. Alors, la traque donne la possibilité de ne pas la rester assis derrière une canne statique. Au lieu de cela, vous pouvez pêcher plusieurs zones différentes et peut-être même quelques lacs différents. Ce qui est impressionnant en une journée. De plus, vous aurez normalement quelques chances de capturer un poisson.

En outre, une session de stalking nécessite un minimum d’équipement. Selon le plan d’eau que vous pêchez. Vous pouvez n’avoir besoin que d’une canne et d’un petit sac. J’emporte généralement une seule canne à pêche et quelques autres accessoires (épuisette, tapis, etc.).

La pêche à l’affût est une affaire de discrétion. Vous ne voulez donc pas être encombré de matériel inutile.

Les meilleures zones pour la pêche en stalking

La clé de la traque de la carpe est de choisir les bonnes zones. La toute première chose que vous devez faire lorsque vous arrivez sur l’eau. Est de rechercher les signes évidents que les carpes sont présentes dans certaines zones et sont actives.

Les meilleurs signes de l’activité des carpes sont le fracas, les carpes qui roulent à la surface et le pétillement . Les berges sont une grande zone pour les carpes et beaucoup de pêcheurs négligent ce fait.

Il existe des zones de rétention massive de poissons. Qui sont parfaites pour le stalking en raison du nombre de sources de nourriture naturelles qui s’y trouvent. Voici quelques exemples :

  • Les roselières,
  • les arbres en surplomb,
  • les branches
  • et les nénuphars

Les carpes gravitent à l’extrémité des vents chauds. Où elles attendent que la nourriture se dirige vers elles. Alors vérifiez toujours ces zones. Lorsque vous traquez la carpe, vous n’êtes pas limité à la pêche de coins reconnus. Cela vous ouvre un monde entier de possibilités.

Dans un lac typique, il y a un nombre incalculable de coins et de recoins qui sont inaccessibles au pêcheur statique. Ces zones sont parfaites et doivent être explorées lors de la traque. Car elles sont généralement exemptes de pression de pêche.

Ce qui signifie que les poissons se nourriront en toute confiance. Ainsi, vous pourrez cibler où les poissons se trouvent réellement. Au lieu d’espérer qu’ils se déplacent. Ceci dit, ne négligez pas les strike zone classique. Car les pêcheurs ont du succès ici pour une raison.

Malgré tout, il y a encore quelques restrictions. Les carpes aiment les branches et les zones avec beaucoup de végétation. Lorsque vous les traquez, vous pouvez vous sentir un peu comme un esprit libre. Ce qui rend leur pêche dans ces zones plutôt tentante.

Vous devez vous arrêter et vous demander si vous pouvez vraiment attraper un poisson ici. Si la réponse est non, passez à autre chose. Il n’y a pas de mal à se trouver à proximité de bois mort. Mais il est toujours déconseillé d’y pêcher.

Quel appât pour le stalking ?

J’utilise généralement un des deux mélanges d’appâts lorsque je traque la carpe. Le premier est simple et plutôt bon marché. Il s’agit essentiellement d’appâts en granulés de différentes tailles. Compris entre 2 , 6 et 8 mm. Mélangés à quelques poignées de maïs.

En fait, il n’est pas nécessaire d’utiliser une telle gamme de tailles. Tout est question de préférence personnelle. J’aime cette approche, car les granulés de différentes tailles se décomposent à des vitesses différentes.

Ce qui signifie que même si la plupart des granulés ont été mangés. Ceux qui se décomposent lentement dans l’eau permettront aux poissons de continuer à fouiller l’endroit.

Lorsqu’il s’agit d’utiliser des pellets. Je vous conseille fortement de faire des recherches sur le site pour voir si l’eau contient des brèmes. Car les brèmes adorent les pellets. Donc les utiliser comme appât les attirera dans la zone. Réduisant la probabilité que vous accrochiez une carpe.

En cas de brème ou autre poissons blancs

Dans le cas ou votre coins de pêche contient une forte population de brème. Utilisez un deuxième mélange d’appâts. Il est légèrement plus cher car il utilise plus d’ingrédients. toutefois, il fonctionne très bien.

La base de ce mélange est une amorce de chènevis combinée à du maïs doux. Avec des grains de maïs doux extra-larges de préférence. Car ils s’occuperont des poissons blanc qui peuvent également se nourrir dans la zone.

Vous pouvez également ajouter d’autres appâts huileux. Tels que l’amorce de moule verte, qui assombriront la zone et cacheront mieux votre montage et votre hameçon.

Enfin, ce qui complète ce mélange est l’utilisation de bouillettes écrasées en miettes. Encore une fois, utilisez une gamme de miettes de tailles différentes. Pour la même raison que vu précédemment.

Evitez d’utiliser des bouillettes entières. Car généralement vous pêches sur la bordures. De ce fait, vous ne voulez pas que vos bouillettes dévalent loin de votre zone. De plus, elles sont aussi beaucoup plus silencieuses lors de l’amorçage. ce qui est un point non négligeable pour la pêche en stalking.

Pêche en stalking le point crucial : l’approche

Comme pour toutes les pêche à vue. L’approche est l’élément clé pour une partie de pêche réussis. A elle toute seule, elle peut transformer votre journée en un incroyable moment. Ou en un véritable cauchemar. Voici comme faire.

Dès votre arrivée, prenez un seau contenant un mélange d’appâts. Une paire de lunettes polarisantes. Puis, promenez-vous au bord de l’eau. Une fois que vous avez localisé les poissons. Vous pouvez commencer à introduire des appâts.

Comment amorcer correctement ?

Il y a plusieurs façons de le faire, la plus évidente étant avec vos mains. Jetez deux ou trois poignées d’appâts dans la zone et laissez les se déposer pendant que vous cherchez d’autres endroits. Cette approche fonctionne bien la plupart du temps.

Mais si vous pêchez dans un endroit qui possède des spécimens particulièrement gros. Ou un coin où la pression de pêche est élevée. Alors, un simple pied hors de sa place peut réduire vos chances à néant. Dans ce genre d’endroit, les poissons sont beaucoup plus susceptibles d’être effrayés.

Pour réussir dans de telles conditions. Evitez de lancer l’appât à la main. Utilisez plutôt un spod. Evitez les spomb, car ils doivent frapper l’eau avec force pour libérer l’amorce.

Vous pouvez attacher votre spod directement à votre ligne principale. Le lancer ne sera pas nécessaire dans ces situations. Donc vous n’avez pas besoin de tresse ou de canne à spod.

L’étape suivante consiste à remplir le spod et à le poser délicatement dans l’eau. (c’est important). Veillez à ne pas l’éclabousser ou à ne pas créer de perturbation. Déversez entre 8 et 10 petits spods à chaque endroit. Dans les zones non matraquées, beaucoup moins feront l’affaire.

Après avoir passé un certains temps à marcher autour de l’eau pour vérifier les zones, observer l’eau et appâter une poignée d’endroits. Commencez à vérifier tous les endroits précédemment appâtés, du premier au dernier. Jusqu’à ce que vous trouviez des poissons en train de se nourrir.

Comment pêcher en stalking ?

Une fois que vous avez choisi un endroit ou que vous avez vu des poissons se nourrir dans une zone particulière. Il vous suffit de vous :

  1. Glissez tranquillement et descendre doucement votre montage
  2. Puis asseyez-vous et tenez bon !
  3. Accordez-vous environ 30 minutes sur chaque spot en fonction du nombre de spots que vous avez appâtés. Si les 30 minutes suivantes se passent sans touche.
  4. Bougez et allez voir les autres endroits.
CONSEILS :

Il peut s’avérer difficile d’amener le montage à l’endroit où les poissons se nourrissent sans les effrayer. Un bon moyen d’y parvenir est de déposer quelques grains de maïs ou une très légère couche de chanvre sur la zone, afin de faire fuir les poissons pendant quelques secondes. Cela devrait vous donner assez de temps pour mettre votre montage en place.

Il est maintenant temps de mettre votre montage dans l’eau. Ci-dessous, vous allez voir quatre méthodes différentes qui permettent de mettre un montage sans effrayer les poissons.

stalking avec un petit sac PVA pour pêcher la carpe à vue

1/ Le sac PVA

La première consiste à utiliser un petit sac PVA. Rempli de petits pellets et d’appâts. Comme des bouillettes écrasées s’il y a des brèmes dans l’eau. N’oubliez pas d’y ajouter votre fil et votre hameçon à l’intérieur.

Mise en place du plomb et de l’hameçon dans le sac PVA. Avez vous deja essayé les sacs PVA MESH pour la carpe ?

2/ Le montage parfait

Une autre solution (ma préférée), consiste à utiliser un plomb poire plat en ligne d’environ 30 gr. A ceci, s’accorde un bas de ligne court en tresse (environ 15 cm max). Associé à une petite pop up 10-12mm ou à quelques morceaux de faux maïs.

Cela permet de s’assurer qu’une fois que le sac s’ouvre. Votre hameçon sera assis juste au-dessus du contenu. Efficacité garantie.

3/ Montage pour la pêche sur le fond

Vous pouvez également opter pour quelque chose d’un peu moins compliqué. Utilisez la même disposition de plomb et de montage que la méthode précédente. Mais sans le sac PVA, ce qui vous permet de n’utiliser que le plomb et le montage de votre choix.

Cela vous permettra également d’utiliser un appât de fond. Si vous pensez que les poissons sont effrayés par la pop up.

Method feeder un excellent moyen pour la pêche en stalking

4/ Le method feeder

La dernière méthode que j’aime utiliser pour mettre le montage dans l’eau de manière efficace. Vient en fait d’une tactique de pêche au coup pour attraper un grand nombre de petits poissons. Ne laissez pas cela vous décourager, car elle peut être utilisée pour traquer de très gros poissons.

C’est comme les deux montages ci-dessus réunis en un seul. Il s’agit d’un method feeder de taille moyenne, plat et en ligne (environ 25-30g). Avec de l’amorce ou du pellet humidifié moulé autour et avec votre hameçon suspendu au bas du feeder.

Pour mouler votre feeder, prenez simplement une poignée d’amorce ou de pellet et pressez-la autour. Vous pouvez ensuite pousser légèrement votre hameçon dans la couche extérieure du feeder. Ce qui permet à votre hameçon de s’asseoir bien.

Pour l’appât en bout de ligne, optez pour de petites pop-ups de couleur vive. Le rose ou le jaune fonctionne très bien. L’idée derrière cela est que votre hameçon sera la première chose à être aspirée dans la bouche de la carpe. Pour en savoir plus sur cette dernière approche, consultez notre article sur le montage method feeder.

L’endroit où vous pêchez doit dicter le montage que vous utilisez. Par exemple si vous pêchez une pleine de nénuphars. Un sac PVA abaissé juste sur le bord des coussinets fonctionnera bien.

Les montages stalking

En ce qui concerne les montages à employer. Si vous utilisez l’une de ces méthodes pour mettre le montage dans l’eau. Vous devez utiliser un montage relativement court, entre 10 et 15 centimètres. C’est parce qu’il va à l’intérieur d’un sac PVA ou à l’extérieur d’un method feeder.

S’il est long, il finira par s’emmêler et ne se présentera pas correctement. Utilisez une tresse de 25lb, un hameçon à tige courbe ou à large ouverture de taille 6 avec un émerillon de taille 8. Si vous pêchez avec une pop up. Ajoutez une grenaille ou du mastic juste en dessous de l’hameçon.

Dernier conseils sur la pêche en stalking

Lorsque vous surveillez le spot et le poisson. Vous devez garder vos mouvements lents et rester aussi silencieux que possible. Dans certaines eaux, une simple brindille qui se brise sous le pied suffit à effrayer le poisson.

N’oubliez pas de prévoir un plan pour le cas où un poisson aurait mordu à votre hameçon. Vous serez souvent à proximité d’accrocs. Ou dans un endroit étroit lorsque vous traquez le poisson. Il est donc vital d’avoir un plan d’action.

  • Prenez en compte votre environnement, y a-t-il une branche en surplomb qui pourrait vous gêner ?
  • Où doit se trouver l’épuisette ?
  • Pouvez-vous laisser le poisson courir dans l’eau ?

Vous devez répondre à ces questions et à bien d’autres à l’avance. Si vous voulez vraiment attraper un poisson une fois qu’il est sur votre ligne.

La traque de la carpe en stalking est une approche fantastique de la pêche et vaut vraiment la peine d’être essayée. Elle vous donne une bien meilleure compréhension du poisson et vous permet de voir ce qui se passe réellement sous la surface.

Le plaisir d’avoir une carpe sur votre ligne après l’avoir observée patiemment, en la suppliant de mordre, est inégalable et ne peut être expérimenté que par vous-même.

C’est mon point de vue sur la pêche en stalking. Comment je fais les choses et ce qui fonctionne pour moi. J’espère que vous pourrez en tirer quelque chose et attraper quelques beaux poissons aussi.