Comment attirer les carpes ? tous les secrets de l’amorçage

Matériel carpe » Appât carpe : tout savoir pour réussir vos partie de pêche » Comment attirer les carpes ? tous les secrets de l’amorçage

Dans un sport inondé de variables et de choix. C’est peut-être l’utilisation des appâts qui donne à la plupart des pêcheurs une raison de s’arrêter et de réfléchir. Alors que votre main s’agite sur votre canne à carpe ou tergiverse à côté de votre catapulte. La question fondamentale demeure comment attirer les carpes sur sa zone de pêche ? Devez vous mettre trop ou pas assez d’amorce ?

La carpe, bien sûr, ne peut pas nous donner la réponse directement. Mais vous pouvez vous faire une idée de ce qui est « juste » pour une session donnée. En utilisant un mélange d’expérience et d’essais et erreurs.

Bien sur, il est beaucoup plus simple de tirer des conclusions sur des sites bien pourvus en poissons. Où une augmentation ou une diminution du nombre de touches attendues est plus facile à détecter et à mettre en place.

Toutefois, le comportement de la carpe sur des eaux plus difficiles peut également vous indiquer si vous vous trompez ou si vous avez raison.


Comment attirer les carpes : l’amorçage

Avant toute chose, vous devez connaître les dangers d’un amorçage trop fort ou trop faible. Une quantité insuffisante d’appâts peut diminuer l’attrait de vos spots. Résulta, vous n’attirerez pas les carpes vers le festin qui leur est proposé.

Il peut également ne pas retenir les carpes qui baissent la tête sur vos zones. Cela signifie que les bancs nomades en train de brouter pourraient finir de manger vos appâts gratuits. Avant de dériver vers une autre zone. Sans avoir tirer le meilleur parti de la période d’alimentation.

Maintenant si vous en mettez trop, statistiquement parlant. Vous diminuez les chances qu’un poisson attrape votre hameçon. De plus, vous risquez aussi de créer une zone qui ressemble trop à un piège flagrant. Ce qui effraie les poissons.

Sur certaines eaux, vous courez également le risque d’attirer des espèces nuisibles. Dans les cas extrêmes, les appâts non consommés laissés pendant des semaines peuvent pourrir. Ce qui produira des problèmes de qualité de l’eau. Et créer des zones interdites aux poissons.


Quelle est la bonne quantité d’amorce ?

Alors, que pouvez-vous faire pour vous situer dans le juste milieu entre trop peu et trop ?

comment attirer les carpes avec un spomb

Tout d’abord, vous pouvez écouter l’un des rares clichés de la pêche à la ligne qui est parfaitement logique. Vous pouvez mettre plus d’appâts, mais vous ne pouvez pas en retirer. Que signifie ce dicton désinvolte (mais utile) dans la pratique ?

Il vous rappelle qu’il est conseillé d’amorcer en douceur, petit à petit. A moins d’être absolument sûr de l’appétit de la carpe.

Une approche standard qui fonctionne si bien pour les maîtres de la journée. Est de commencer votre session en introduisant quelques appâts. Disons, six à 10 Spombs. Puis de vous laisser guider par ce qui se passe ensuite.

Si les carpes, les tanches ou les brèmes commencent à mordre. Il y a de fortes chances qu’au moins quelques poissons soient sur place et se nourrissent. Vous devrez donc réapprovisionner la zone.

Par contre, si l’action n’est pas au rendez-vous. Vous ne voudrez pas ajouter trop d’appâts supplémentaires. Mais un ou deux Spombs, ou quelques sacs de catapulte, remplis d’appâts. Cette stratégie, peut déclencher une réponse alimentaire grâce au son et à l’attraction des aliments frais entrant dans l’eau.

Si vous commencez à obtenir des prises multiples. Vous pouvez évidemment augmenter la quantité d’appât que vous mettez dans l’eau. Mais faites attention à tout modèle qui se forme. Notez si l’introduction d’une quantité supplémentaire d’appât peut relancer votre zone. Ou si elle retarde les prises. Ensuite, déterminez le moment probable de la prise.


Comment attirer les carpes : les fenêtres d’alimentation

Que vous pêchiez dans un plan d’eau bien approvisionné ou dans une gravière dure comme de la pierre. Il peut être vital de savoir quand les poissons mordent. Il est évidemment plus facile de le faire dans le premier type d’endroit. Mais un peu de recherche peut vous mettre sur la bonne voie dans le second.

Une fois que vous savez quel est le moment optimal pour les touches. Vous pouvez vraiment l’utiliser pour planifier votre approche d’amorçage. La sagesse populaire suggère que vous devriez appâter avant le moment des touches, et non pendant.

Cela crée une perturbation minimale lorsque vous pensez que les poissons vont se nourrir dans votre zone. Mais vous pouvez bien sûr réapprovisionner le spot si vous commencez à avoir des prises.

Il est probablement conseillé de ne pas continuer à empiler les appâts lorsque vous vous rapprochez de la fin de la fenêtre d’alimentation prévue. Cela peut dépendre du type d’appât que vous utilisez, et de la présence d’autres espèces. Pour savoir combien de temps à l’avance vous alimentez votre spot.


Mécanismes d’application des appâts

Il faut également tenir compte des mécanismes d’introduction des appâts. Par exemple, s’il y a du vent ou si votre lac est profond et sujet aux courants de fond. Gardez à l’esprit que les appâts légers peuvent dériver assez loin de votre spot une fois qu’ils touchent l’eau.

Par temps calme ou dans des eaux peu profondes. Vous pouvez amorcer avec des appâts comme le chènevis et les asticots. Ceci, en étant sûr qu’ils atterriront assez près de vos montages.

Attention, si le vent se lève. Vous pouvez envisager d’amorcer avec des bouillettes, des noix et d’autres produits plus lourds pour une précision maximale sous la surface.


Comment votre amorce se présentent-elle sur le fond ?

Il est également utile de se familiariser avec l’aspect exact de « beaucoup d’appâts » sous l’eau. Lorsque vous videz la moitié d’un seau d’appâts gratuits mélangés dans quelques Spombs consécutifs. Vous avez peut-être l’impression d’en mettre beaucoup. Mais, comme l’ont démontré de nombreux films sous-marins. Les pêcheurs surestiment largement la quantité d’appâts dont sont couverts leurs spots.


Comment attirer les carpes : Le pré-amorçage

Enfin, ne vous limitez pas à penser que l’amorçage est un travail que vous ne faites que lorsque vous pêchez. Le pré-amorçage, même en petites quantités, peut être le meilleur moyen d’entraîner les poissons à associer certaines zones et certains moments de la journée à un repas gratuit.

Comme n’importe quel matchman vous le dira. « peu et souvent » est un excellent mantra pour l’amorçage. Cela s’applique certainement à l’amorçage préalable des jours et des semaines avant une session.

Choisir un endroit que vous pouvez voir de la berge ou d’un arbre est idéal pour votre première mission de pré-amorçage sur un nouveau site. Car vous pouvez évaluer ce qui a été mangé à chaque fois que vous visitez l’eau.

Comment attirer les carpes sur votre coup , va dépendre du comportement du poisson. C’est lui qui va vous guider dans votre approche de l’amorçage. Ensuite, recherchez toujours des modèles qui peuvent être appliqués d’un plan d’eau à l’autre.